Faits divers

C'est à partir de la deuxième moitié du XXème siècle que sont introduites sur le marché, l'EPO et de nouvelles hormones. Les performances sportives connaissent alors une ascension importante. Très vite, dès affaires concernant le dopage sportif font la une médiatique. Voici les plus importantes :

1960 : Suspicion de dopage du coureur cycliste danois Enemark, mort à l' arrivée de la course des 100km aux Jeux Olympiques de Rome.

1967 : Lors  de la 13e étape du Tour de France, Tom Simpson débute un sprint puis s’effondre brutalement  au mont Ventoux. Les analyses montreront par la suite que la prise d’amphétamines, combinée à la chaleur, la fatigue et l’alcool, sont responsables  du décès du sportif.

1988 : Lors des jeux olympiques de Séoul, l' athlète Ben Johnson établissait de nombreux records du monde. Mais le 26 septembre, le CIO (comité international olympique) annonce sa disqualification suite à un contrôle positif aux stéroïdes anabolisants : il s’était dopé. Lors des jeux de Séoul, 11 sportifs sont éliminés suite à des tests positifs concernant le dopage.

 

878690-ben-johnson-1-1.jpg

Le canadien Ben Johnson, gagnant une course alors qu'il s'était dopé.

 

1998 : Affaire Festina: Peu avant le début du Tour de France, la voiture de l' équipe Festina est arrêtée à la frontière franco-belge et  les douaniers découvrent dans ce véhicule de grandes quantités de produits dopants. Face à ces preuves, des coureurs avouent être impliqués dans ce trafic et l' équipe Festina est mise hors-course.  Les coureurs de Festina sont placés en garde à vue. La plupart avouent s' être dopés, à l'exception de trois d' entre-eux.

2007 : Le maillot jaune est chassé du Tour de France pour soupçons de dopage: Michael Rasmussen est accusé d'avoir menti sur son emploi du temps du mois de juin afin d'échapper aux contrôles anti-dopage. Après l'exclusion d' Alexandre Vinokourov, qui lui aussi a été contrôlé positif lors de deux étapes qu'il a gagnées, le Tour continue à être dans la tourmente.          

2012 : Le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong est accusé de prises importantes de produits dopants depuis 1995 et les preuves se multiplient, dénoncant ce trafic classé "programme de dopage le plus sophistiqué, professionel et réussi que le sport ait jamais connu". Reconnu coupable, Lance Armstrong est sanctionné le 22 octobre 2012, par l' Union Cycliste Internationale (UCI) qui lui retire ses sept Tours de France de son palmarès et le radie à vie. Le 17 janvier dernier, le cycliste passe aux aveux publiquement. Mais aujourd'hui encore, toute la lumière n'a pas été faite sur cette affaire.

1148-controverse-1-1.jpg

 

 
×